Classement Master Business Intelligence et Informatique Décisionnelle
TOP 10 2021

Découvrez le classement Eduniversal des masters Business Intelligence et Informatique Décisionnelle

FILTRE

1. Université Paris II - Panthéon-Assas

Master Ingénierie Statistique et Financière

2. CY Tech (ex EISTI)

Mastère Spécialisé® en Business Intelligence

3. Université d'Orléans

Master (1 et 2) Économétrie, statistiques - Parcours Économétrie et Statistique Appliquée (ESA)

4. École Nationale de la Statistique et de l'Administration Économique - ENSAE Paris

MS Méthodes quantitatives pour la décision économique et financière

5. Université Paris-Saclay / Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Master MIASHS, parcours Ingénierie de la Statistique

6. Institut Galilée - Université Sorbonne Paris Nord

Master Exploration Informatique des Données et Décisionnel

7. Université Paris Dauphine-PSL

Master MIAGE - Informatique pour la Finance

8. IMT Atlantique

Mastère spécialisé Informatique appliquée à la décision bancaire et actuarielle

9. Université de Tours

Master Erasmus Mundus IT4BI (Information Technologies for Business Intelligence)

10. Université Lyon 2

Master franco-ukrainien IDSM (Informatique et Data Science pour le Management)

Autres formations classées dans les Prix de Lancement de Programme

Choisir un Master, un MS ou un MBA en Business Intelligence et Informatique Décisionnelle - lumière sur la spécialité

int_etoile Le secteur de l’Informatique Décisionnelle

L’informatique décisionnelle ou Business Intelligence désigne l’exploitation des données de l’entreprise dans le but de faciliter les décisions des décideurs.

L'exploitation d'un système d'information décisionnel est alimentée par l'extraction de données de production, d'informations concernant l'entreprise ou son secteur et de données économiques.

Les Banques et Assurances nécessitent notamment des techniques d'exploitation statistique de bases de données toujours plus importantes.

int_malette Travailler dans l’Informatique Décisionnelle

Les secteurs les plus concernés par l’Informatique Décisionnelle sont des secteurs de pointe : Aéronautique, Automobile, Télécommunications Automatique, Robotique, Énergie, Laboratoires, Banques, Assurances, Informatique d’applications et de services, Grande distribution.

Les formations préparent les étudiants à devenir des analystes quantitatifs dans les entreprises, voire dans les organismes ou administrations publics.

Ils travailleront le plus souvent dans les départements de statistique (prévision, audit de données, datamining) ou d’analyse financière (risque, actuariat). Certains participeront à l’élaboration de modèles économétriques dans des domaines allant de l’analyse de la demande à des modèles d’évaluation du risque de marché ou du risque de crédit.

Parmi les postes précis, figurent : Data scientists, Data miners, Chefs de projets en informatique décisionnelle, Concepteurs d’outils logiciels spécialisés, Ingénieurs de recherche et de développement, Consultants experts en décisionnel, Chercheur dans les domaines d’expertise de l’apprentissage artificiel, la fouille de données massives, l’informatique décisionnelle.

int_blocnote Master/MS/MBA en Informatique Décisionnelle

La plupart des formations Bac +5 classées par Eduniversal sont des Masters.

Elles forment des informaticiens spécialistes des applications financières.

L’objectif est de donner aux étudiants une large connaissance de la Business Intelligence, tant sur le plan du management d’un projet que sur celui de la technicité de mise en œuvre.

Certaines formations ont une orientation métier tournée vers la banque, la finance et l'assurance. Deux débouchés sont alors visés : 
- la Business Intelligence avec la mise en œuvre de système d'information d'aide à la décision ;
- la Data analyst avec les méthodes quantitatives et décisionnelles mettant l'accent sur la modélisation mathématique et la gestion quantitative.

int_oeil L’œil du spécialiste : pourquoi faire un Master, un MS ou un MBA en Informatique Décisionnelle ?

Selon Jérôme MORGES, directeur des opérations et directeur du campus de Cergy de l'EISTI, « La data science versus la Business Intelligence :

Dans les années 80, l’informatique décisionnelle consistait à analyser les données d’une entreprise pour optimiser sa gestion. Depuis 2010, grâce aux évolutions technologiques et à la mutation des besoins, elle a évolué vers la Business Intelligence : analyse de processus plus complexes à l’aide d’outils plus élaborés.

Depuis, le phénomène du Big Data - et des Data Sciences - est apparu, permettant, une nouvelle fois, de répondre à des besoins plus larges.

En effet, toujours en appliquant les best-practices historiques de la Business Intelligence que sont l’analyse du besoin, l’extraction des données, leur stockage et leur restitution, la Data Science permet une plus grande analyse de ces données tout en les complétant avec des données extérieures et/ou volatiles pour une analyse complémentaire, voire éphémère, de la Business Intelligence.

Ainsi, la Data Science répond à un nouveau besoin. Par exemple, une analyse à un instant T pour y détecter un comportement ou mettre en évidence une corrélation de tendance. Ceci n'est pas l’objectif de la Business Intelligence qui, elle, analyse en continue des données pour pouvoir aider au quotidien au pilotage d’une entreprise. Que ce soient les conseils d’administration, les chefs d’entreprise, les contrôleurs de gestion, les responsables d’achats ou de vente etc, la Business Intelligence leur permet de pouvoir prendre les bonnes décisions au moment opportun. Les décisions stratégiques ne peuvent se baser que sur des chiffres exacts. »

int_podium Le classement des Masters, MS et MBA en Informatique Décisionnelle

Le podium de notre TOP 10 Business Intelligence et Informatique Décisionnelle reste inchangé par rapport à celui de l’année dernière. Le Master Ingénierie Statistique et Financière de l’Université Paris II - Panthéon Assas en conserve la tête, suivi du MS Business Intelligence de l’EISTI – CY Tech. Le Master Économétrie et Statistique Appliquée de l’Université d'Orléans conserve quant à lui la 3e place.

Cette année, une nouvelle formation intègre le classement, il s’agit du Mastère spécialisé méthodes quantitatives appliquées à la décision économique et financière de l’ENSAE ParisTech qui arrive en 4e position.

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?