Gestionnaire de patrimoine: tout savoir sur ce métier !

Le gestionnaire de patrimoine est un conseiller financier qui se concentre sur les profiles ayant déjà un patrimoine important. Il a la responsabilité d’apprendre à connaître ses clients, leur situation, leurs besoins et leurs envies, pour ensuite être capable de leur proposer différentes solutions adaptées et cohérentes. Il doit être à l’aise avec la finance et les chiffres en général, mais il doit également avoir des bases dans de nombreux autres secteurs. Entre contact humain, négociation, connaissances techniques, soif d’apprendre, création de réseau et bien d’autres aspects encore, il est polyvalent et toujours à l’affut de coups potentiels.

Quelles sont les activités et les missions d’un Gestionnaire de patrimoine ?

Une grande partie du temps d’un gestionnaire de patrimoine est occupée par de l’observation, de l’apprentissage et de la déduction. Il doit être en mesure de comprendre clairement la situation de ses clients avant de pouvoir avancer sur leurs dossiers. Pour ce faire, il organise des rendez-vous réguliers sur différentes thématiques avec ses clients. En parallèle, il mène son enquête et se renseigne sur leurs activités, leurs réseaux, etc.

Il est impératif de construire une relation de confiance entre le gestionnaire et ses clients de manière à optimiser l’efficacité de son travail. Il passe donc beaucoup de temps en clientèle, que ce soit en présentielle, de manière digitale ou téléphonique.

Lorsqu’il a clairement identifié les volontés de ses clients, il peut alors commencer à effectuer ses recherches pour être en mesure de proposer différentes solutions répondant aux divers points abordés. Grâce à son réseau, il sait vers quels types d’investissement s’orienter en fonction du risque, des montants impliqués, des aspects fiscaux, géographiques, politiques etc.

Il passe également un temps considérable sur la veille, tant au niveau concurrentiel que sur les différents marchés qui l’intéressent. Par exemple, il doit rester en contact fréquent avec différents acteurs dans l’immobilier de sa région de manière à suivre les évolutions du marché et dans la mesure du possible, à faire partie des privilégiés qui sont au courant avant tout le monde d’investissements à fort potentiels. Il doit donc entretenir des relations plus que cordiales avec des agences immobilières, des notaires, des banquiers, des institutions qui facilitent les emprunts, etc. L’immobilier n’est qu’un exemple des secteurs dans lesquels sa veille est importante. Il peut également décider de se spécialiser dans des secteurs spécifiques à fort potentiel comme la bourse, les crypto-monnaies et bien d’autres encore.

Quel est le profil de compétences d’un Gestionnaire de patrimoine ?

Pour devenir gestionnaire de patrimoine, il faut évidemment maitriser la finance dans son ensemble. Les aspects fiscaux sont également bien souvent centraux dans les problématiques et une formation qui a inclue du droit sera d’une aide considérable. Concernant les questions juridiques pointues, il pourra se faire aider par des partenaires spécialisés mais il doit tout de même attester d’une certaine connaissance dans le secteur.

Les gestionnaires de patrimoine sont très souvent amenés à travailler avec des clients étrangers ou avec des institutions internationales et autres prestataires par-delà des frontières. Il est donc impératif d’attester d’une maitrise très sérieuse de la langue anglaise, tant à l’oral qu’à l’écrit. Des connaissances dans d’autres langues seront des plus non-négligeables qui peuvent même devenir des détails clés dans certaines situations.

Le gestionnaire travaille le plus souvent au sein d’un organisme bancaire ou d’assurance. Il peut également travailler à son compte avec un portefeuille clients propre, mais dans tous les cas il œuvre en étroite collaboration avec les institutions financières. Il doit donc être au courant de leurs modes de fonctionnement, de leurs forces et de leurs faiblesses, de leurs avantages et de leurs limites. Cela l’aidera considérablement à évoluer de manière fluide dans le secteur et à prouver son professionnalisme.

Comme on l’a évoqué, son réseau est central dans sa profession, qu’il s’agisse de clients, d’institutions financières ou autres. Il devra donc mettre le contact humain parmi ses compétences les plus importantes de manière à pouvoir créer des liens professionnels et personnels forts avec des individus clés dans différents secteurs importants de sa région. Une amitié avec un agent immobilier bien renseigné, avec un spécialiste Bitcoin ou encore un notaire reconnu peut le propulser vers des sommets pratiquement inatteignables seul.

De plus, ce contact humain lui permettra d’adapter son discours et ses actions à ses différents clients, que ces derniers soient nouveaux dans le monde de l’investissement ou qu’ils soient des pontes expérimentés. Il est important de traiter tous les clients avec respects et que ces derniers se sentent bien entourés. Le tact, l’écoute et l’ouverture d’esprits sont des traits obligatoires pour un gestionnaire de patrimoine efficace et respecté.

Quelles sont les filières et formations pour devenir Gestionnaire de patrimoine ?

Face à la complexité du métier aujourd’hui, il est devenu essentiel de suivre une formation post-bac de type master. Voici quelques-uns des programmes de master qui peuvent déboucher sur un emploi de gestionnaire de patrimoine :

Quel peut-être le salaire d’un Gestionnaire de patrimoine ?

Selon la taille de l’organisation et le niveau d’expérience, un gestionnaire de patrimoine peut s’attendre à un salaire mensuel brut oscillant de 1700 € à 4500 €, avec une moyenne autour de 2500 €.

Quels sont les métiers connexes à un Gestionnaire de patrimoine ?

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?