Capital investisseur : tout savoir sur ce métier !

Un capital investisseur est un professionnel qui investit dans les sociétés innovantes et à fort potentiel de croissance. Généralement, celles-ci ne sont pas encore cotées en bourse. Il peut s'agir de start-up (dans ce cas, on parle de Venture Capital) ou d'entreprises plus anciennes ayant atteint leur seuil de maturité.

En investissant dans ces sociétés, les fonds d'investissement leur accordent un soutien financier, un réseau d'affaires et un accompagnement dans toutes les phases de développement. Les investissements injectés dans ces entreprises ont une valeur plafond et sont limités dans le temps. Ce spécialiste utilise ces investissements pour réaliser une plus-value lors de la revente desdites entreprises.

Il est important de relever qu'avant d'être un métier, c'est surtout un modèle économique qui a fait ses preuves. C'est notamment le cas en France. Les principaux acteurs de ce modèle sont des banques, des fonds de pensions, des caisses de retraites, des organismes d'État, des compagnies d'assurance et des industriels.

Quel est le profil de compétences d’un Capital investisseur ?

Les compétences sur lesquelles s'appuient le capital investisseur sont incontournables. Il possède une solide connaissance des business modèles ainsi que des méthodes permettant de déceler les innovations de demain. Il maîtrise les nouvelles technologies, les outils de gestion de projet ainsi que les techniques de modélisation financière. De plus, ses capacités d'analyse et de projection sont pointues, tout comme son sens des négociations. Il parle plusieurs langues étrangères dont l'anglais.

C'est un professionnel curieux, rigoureux qui possède le goût du challenge. Son sens du relationnel est aiguisé et utile, car il doit faire face à des interlocuteurs issus de différentes couches sociales et professionnelles. Il est réactif, déterminé et possède le sens des responsabilités. 

Pour prétendre à ce poste, il faut développer des connaissances qui ne sont acquises qu'au cours d'un cursus académique de niveau Bac +5. Les titulaires de ce poste sont idéalement diplômés en master finance

Quelles sont les activités et les missions d’un Capital investisseur ?

Les missions assignées à ce professionnel se découpent en différents axes principaux incluant :

  • Le capital-risque, qui concerne le financement alloué à la création d'une entreprise.
  • Le capital-développement, qui vient accélérer la croissance d'une entreprise qui existe déjà.
  • L’aide à relever une entreprise en difficulté.
  • Etc.

Les activités qui accompagnent les missions du capital investisseur consistent à dénicher les meilleures opportunités de développement. Il est également chargé de la gestion de la relation avec les entreprises afin de créer des offres de réinvestissement et de préparer la revente. Il est chargé de développer son carnet d'adresses constitué d'apporteurs d'affaires, de juristes, de fiscalistes et de spécialistes sur lesquels il appuie ses analyses et ses montages financiers. 

C'est lui qui définit la thèse d'investissement des fonds en se basant sur les objectifs à atteindre et les KPI (Key Performance Indicator). Il réalise les due diligence et accompagne les entreprises de son portefeuille dans leur croissance. Il reste constamment en veille pour se tenir informé des réglementations propres à son secteur d'activité.

Quelles sont les filières et formations pour devenir Capital investisseur ?

Face à la complexité du métier aujourd’hui, il est devenu essentiel de suivre une formation post-bac de type master. Voici quelques-uns des programmes de master qui peuvent déboucher sur un emploi de capital investisseur :

Quel peut-être le salaire d’un Capital investisseur ?

Selon la taille de l’organisation et le niveau d’expérience, un capital investisseur peut s’attendre à un salaire mensuel brut oscillant de 2400 € à 4500 €, avec une moyenne autour de 3000 €.

Quels sont les métiers connexes à un Capital investisseur ?

Actualités

Publication le 25/06/2024 | MAJ le 25/06/2024

Anne Rivière, Directrice de la formation initiale de TBS Education, a été élue à l'unanimité Présidente du SIGEM (Système d’Intégration aux Grandes Ecoles de Management). Elle succède à Nicolas Arnaud et prendra ses fonctions le 1er septembre 2024

Publication le 25/06/2024 | MAJ le 25/06/2024

Dès ce mardi 25 juin 2024 à 9h00, les candidats n’ayant pas encore accepté une proposition d’admission ou n’ayant pas participé à la phase principale d’admission pourront entrer dans la phase complémentaire.

Publication le 24/06/2024 | MAJ le 24/06/2024

L'Université Paris Dauphine-PSL renforce son expertise en finance décentralisée par le biais de plusieurs initiatives récentes. Cela inclut la conférence "Tech for Finance : AI et Blockchain", la création de la Chaire FinTech/Finance Digitale…

Les Masters et MBA de l'iaelyon