Le master communication évolue !

Publication le 06/07/2022 | MAJ le 19/09/2022
Le master communication évolue !

La communication est un secteur en constante évolution. Il s’inspire de notions en provenance des quatre coins du monde, il inclut l’utilisation de nouvelles technologies, il se penche sur des concepts de plus en plus poussés et novateurs, etc. Pour former les futurs experts de demain, les cursus font beaucoup d’efforts pour rester à la page et pour proposer des cours résolument inscrits dans leur temps.

Les équipes en charge des formations comme le master communication se doivent donc d’investir du temps et de l’argent dans la recherche et développement. Mais comment évolue ce type de cursus de nos jours ?

 

Qu’est-ce qu’un master communication en 2022 ? 

Pour répondre aux demandes et aux besoins du marché, ceux qui s’occupent des formations comme le master communication sont en contact permanent avec des spécialistes et des professionnels du secteur en poste dans différents types d’entreprise. Grâce à ces liens, les contenus des cours peuvent être modifiés et adaptés pour répondre le plus précisément possible aux demandes des recruteurs. Plusieurs spécialités existe au sein de la communication: Digital, Publique et politique, événementielle, etc...

De nombreux professionnels de la communication interviennent régulièrement dans ce type de formation, ce qui leur donne une dimension profondément professionnalisante et passionnante. Les échanges entre étudiants et experts en la matière sont très importants et permettent de faire bouger les choses. D’une part, les étudiants peuvent se rendre compte des vraies problématiques de terrain et commencer à se créer un réseau. D’autre part, les professionnels peuvent faire passer des messages aux prochaines générations de spécialistes, tout en découvrant les attentes de ces futurs arrivants sur le marché du travail.

 

Pourquoi les diplômés de master communication sont privilégiés pour devenir spécialistes en la matière ?

Les professionnels et les recruteurs savent pertinemment que ceux qui sortent d’un master communication ont acquis le savoir-faire et le savoir-être nécessaires aux professions du secteur. Certes, d’autres formations plus généralistes incluent des notions plus ou moins poussées dans la communication, mais seule une formation dédiée au secteur sera en mesure de donner toutes les armes aux futurs experts.

Les recruteurs efficaces restent ouverts et rencontrent des profils en provenance de différents environnements, de différents backgrounds et de différents parcours, mais ils savent que de manière générale, les diplômés de masters spécialisés dans la communication auront une période d’adaptation plus courte, des compétences plus en phase avec les besoins du secteur et des connaissances qui peuvent permettre de faire rapidement avancer différents projets.

Le fait de prendre le temps d’aller au fond des choses et de développer différents concepts de la communication par l’intermédiaire d’exemples, de conférences, de travaux pratiques et de mises en situation est bien plus facile dans un master dédié à la question. Certaines de ces formations sont même proposées en Master communication en alternance, ce qui apporte aux étudiants un regard neuf et concret sur différentes professions du secteur. Cela joue beaucoup sur l’aisance en poste, sur la compréhension des problématiques du quotidien, sur l’adaptabilité et sur la polyvalence des apprenants.

 

Comment candidater dans un master communication ?

L’accès au master communication est contrôlé, mais reste ouvert à de nombreux profils. La majorité des étudiants du cursus sortent de licence en communication, mais on retrouve également beaucoup d’étudiants en provenance de BTS, de DUT ou autres au sein de différentes écoles de commerce et autres organismes de formation.

Pour évoluer efficacement dans ce type de cursus, il est important d’attester d’une réelle ouverture d’esprit, d’une connaissance certaine de l’anglais, d’une maîtrise des outils informatiques et digitaux et d’un intérêt pour le partage, la communication, le dialogue et l’échange.