TOP 20 2016 - Master Ingénierie Financière et Finance d’Entreprise

Voir

Légende

  • Interview vidéo du responsable du programme

  • Informations détaillées / Plaquette du programme

  • Demande d'informations complémentaires

  • La formation est, de façon certaine, totalement ou partiellement financée par une entreprise d’accueil (long stage alterné conventionné, contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation).

Autres formations classées dans les Prix de l'Innovation

Autres formations classées dans les Prix de Lancement de Programme



Partagez ce classement
Myriam LYAGOUBI
Responsable Mastère Spécialisé Ingénierie Financière, EMLYON Business School

« La crise économique et l’accroissement des règles prudentielles ont permis l’innovation financière et l’émergence de nouveaux instruments, de nouveaux types d’opérations et de nouveaux acteurs. Plusieurs métiers, en particulier ceux de gestion des risques et de contrôle interne, se sont développés au côté des métiers traditionnels de la finance d’entreprise. L’année 2015 a été caractérisée par un afflux de liquidité permettant aux fonds d’investissement traditionnels de reconstituer leur dry powder. De même, les investisseurs ont abondé les fonds de dettes privées confortant leur rôle en tant qu’interlocuteurs de référence pour le financement des entreprises ; la désintermédiation bancaire est devenue une réalité. Le boom du marché M&A et les dernières IPO sont  le signal d’une reprise !

Dans ce contexte, la maîtrise des techniques financières est un prérequis indispensable. Néanmoins, être un bon technicien ne suffit plus, le jeune diplômé doit démontrer qu’il est capable d’avoir une vision globale des enjeux de l’entreprise-cliente et une connaissance fine de l’industrie financière et de son environnement règlementaire. Il doit par ailleurs posséder des compétences transversales ; de ce fait, les formations aux métiers de la finance d’entreprise doivent permettre aux étudiants d’être rapidement opérationnels. »