Interview de Véronique Magnier
Directrice du Master « Juriste d’affaires » de l’Université Paris Sud 11

La spécialité de master Droit des affaires attire chaque année des cohortes d'étudiants juristes toujours plus nombreuses. Que ces formations soient généralistes ou spécialisées - avec notamment une dominante en fiscalité- et dès lors qu’elles présentent un niveau de sélectivité suffisant, elles garantissent au diplômé une rapide insertion professionnelle, souvent après le barreau en complément, lui assurant l'accès à des métiers de qualité, variés et à salaire élevé, au sein des plus grands cabinets d'affaires ou à la direction juridique de grandes entreprises. Le choix devra se porter cependant sur des formations qui par l'implication du corps professoral, la réalité des partenariats et le dynamisme de leur association d'étudiant permettra de proposer un parcours pédagogique et professionnel original incluant une période de stage "réaliste" dans sa durée comme sa période.

Pour les masters qui jouent la carte de l'international, des enseignements en anglais et l'apprentissage de la Common law faciliteront une mobilité à l'étranger, essentielle pour parfaire des compétences de juriste international. La préparation par ces formations à l'expérience éducative et humaine que représentera une année d'étude à l'étranger pour confirmer ce choix obligera cependant l'étudiant, sauf à de rares exceptions, à intégrer dans son cursus un LLM pour compléter son Master.