Classement Master Management de l'Urbanisme
TOP 10 2020

Découvrez le classement Eduniversal des masters Management de l'Urbanisme

FILTRE

1. ESSEC Business School

Mastère Spécialisé ® Management Urbain et Immobilier (MS MUI)

2. CESI École d'Ingénieurs

Mastère Spécialisé® Management de Projets de Construction

3. Arts et Métiers /ESTP Paris

Mastère Spécialisé® Construction et Habitat Durables

4. ESTP Paris / École des Ponts ParisTech

Mastère Spécialisé BIM, Conception intégrée et cycle de vie du bâtiment et des infrastructures

5. Institut Léonard de Vinci

MBA Smart City et Management des Eco Quartiers

6. Sciences Po - École Urbaine

Master Stratégies territoriales et urbaines

7. École des Ponts ParisTech

Mastère Spécialisé® Immobilier et Bâtiment Durables - transitions énergétique et numérique

8. Ecole des Ingénieurs de la Ville de Paris / École des Ponts ParisTech

MS URBANTIC : Génie urbain et technologies de l'information

9. CY Cergy Paris Université

MASTER ENVIRONNEMENT mention sciences de la Terre et des planètes, Environnement - Parcours Eco-construction

10. ENSMI - École de Management Immobilier

Ms Management de la Promotion Immobilière et de l'Urbanisme

10. UniLaSalle

Master of Science Urban Agriculture and Green Cities

Choisir un Master, un MS ou un MBA en Management de l'Urbanisme - lumière sur la spécialité

int_etoile Le secteur du Management de l’Urbanisme

Le secteur du management de l’urbanisme se caractérise par une très forte concurrence internationale et par une multiplication des contraintes et normes réglementaires encadrant la construction, l’aménagement et le développement de projets.

Dans un contexte particulièrement marqué par l’essor de l’urbain et par la prégnance des enjeux climatiques et d’environnement durable, le management de l’urbanisme doit repenser ses méthodes et ses projets de construction, de rénovation et d’aménagement de l’espace public. Les projets en urbanismes doivent en effet être pensés de manière globale pour tenir compte des problématiques sociales, sociétales, culturelles, environnementales et économiques qu’il impacte ; et proposer des solutions innovantes répondant aux exigences et attentes de chacun.

La performance est au cœur de ce secteur particulier, qui ne peut être managée que par des experts et spécialistes du domaine ouverts et conscients des nombreux challenges et des nombreuses opportunités qui les attendent.

int_blocnote Master/MS/MBA en Management de l’Urbanisme

Les Masters, MS et MBA spécialisé dans le management de l’urbanisme proposent généralement des enseignements fondamentaux de la discipline, comme le droit de l’immobilier et de l’urbanisme, le droit des affaires et le droit des contrats (indispensables de connaître le cadre légal du secteur), la gestion d’entreprise (finance, comptabilité, stratégies…), le développement stratégique et opérationnel des villes (expertise, montage d’opérations…), les outils d’aide à la décision, l’analyse des risques et des coûts et le processus d'ingénierie de la construction.

Ils se distinguent entre eux par les spécialisations et autres points d’approfondissement proposés : par exemple la smart city, l’écoconstruction, la gestion des eaux ou des réseaux, la compréhension et utilisation des TIC, la programmation, ou la transition énergétique.

int_oeil L’œil du spécialiste : pourquoi choisir un Master en Management de l’Urbanisme ?

Pour Marie-Françoise Guyonnaud, Directrice pédagogique du MBA en alternance « Smart City et Management des Eco-quartiers » du Pôle Universitaire Léonard de Vinci et Présidente de Smart Use, « les territoires et villes sont face à un ensemble de défis qui questionnent leur modèle de développement actuel :

  • La révolution urbaine (le nombre de citadins aura doublé dans le monde dans 35 ans),

  • La révolution numérique qui ouvre des perspectives inédites dans tous les domaines,

  • Le défi énergétique, écologique et climatique qui impose aux villes une autre mutation

Pour tout projet d’aménagement, il s’agit de mieux intégrer les différentes contraintes à satisfaire (en particulier réglementation...) et de se saisir de toutes les opportunités de co-construction du projet grâce aux apports de chacun (maîtrise d’œuvre, habitants, exploitants...).

Les technologies numériques, notamment le BIM (Building Information Modeling) et l’Internet des Objets concourent fortement à une meilleure efficience des processus de programmation / conception / réalisation / exploitation-maintenance mais aussi, de plus d’agilité dans le développement de solutions adaptées aux usages. Mieux développer et exploiter un bâtiment, un éco-quartier ou une ville passe alors par quelques grands principes : décloisonner, déléguer, coproduire, réguler. Ces principes sont portés par la ville intelligente ou "smart city" qui est une ville plus astucieuse, plus résiliente, plus fluide, plus collaborative. »

int_malette Travailler dans le secteur du Management de l’Urbanisme

Les diplômés d’un Bac+5 ou +6 en management de l’urbanisme sont formés aux métiers stratégiques mais aussi opérationnels de la ville, des territoires, et des constructions.

Capables de travailler au sein des services de l’Etat ou des collectivités territoriales pour participer à la conception et à la mise en œuvre des politiques publiques du domaine, les diplômés en management de l’urbanisme peuvent aussi prétendre à des postes de conseillers/d’experts de l’urbanisme ou de chargé d’études prospectives, de chargé d’opérations, de project manager, de programmateur de projets de construction ou d’assistant technique à la maîtrise d’ouvrage.

Le poste de responsable ou de chef de projets de construction est un métier assez emblématique des débouchés du secteur. Responsable d’un ou de plusieurs chantiers, le responsable de projets assure et assume la gestion complète de la réalisation d’un projet, sur les plans technique, financier, juridique, managérial et commercial. Son rôle est donc global, et il travaille de fait en étroite relation avec les différents services de l’entreprise et partenaires impliqués dans le projet.

int_roue Le secteur du Management de l’Urbanisme en 2020

Le management de l’urbanisme évolue puisque confronté à de nouveaux défis.

Ainsi, tout d’abord bien sûr, les défis que représentent les différents enjeux liés au développement durable.

Ensuite, les outils engendrés par la révolution numérique ; outils qu’il convient de comprendre et d’utiliser pour les intégrer à la fois dans la gestion des projets mais aussi dans les projets en eux-mêmes, et ouvrir ainsi de nouvelles perspectives de développement.

Enfin, les questions relatives à la gouvernance et à la participation citoyenne. L’urbanisme est en effet aujourd’hui bien plus qu’un secteur relatif à la construction : l’urbanisme, c’est de l’aménagement, et en ce sens, il se doit d’intégrer toujours plus et toujours mieux les attentes, les avis et les exigences citoyennes.

int_podium Le classement des Masters, MS et MBA en Management de l’Urbanisme

Les deux premières marches de notre TOP 10 en Management de l'Urbanisme restent identiques à celles de l’année dernière. On retrouve donc toujours à sa tête le MS Management Urbain et Immobilier de ESSEC Business School. Il est suivi par le MS Management de projets de construction de CESI École d'Ingénieurs. Le Mastère Spécialisé® Construction et Habitat Durables des Arts et Métiers et de l'ESTP Paris grimpe lui à la 3e place. 

2020 marque par contre l’entrée de deux nouvelles formations dans notre classement : le Mastère Spécialisé® BIM : conception intégrée et cycle de vie du bâtiment et des infrastructures de l'ESTP Paris et de l'Ecole des Ponts ParisTech et le Master of Science Agriculture urbaine et villes vertes d'UniLaSalle.

Les étudiants ayant consulté le classement des meilleurs masters, MS & MBA en Management de l'Urbanisme se sont également renseignés sur les palmarès suivants :


Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?