Responsable de l’innovation: tout savoir sur ce métier !

La concurrence sur le marché impose de se démarquer pour réussir à asseoir sa position et à prospérer dans un secteur. Dans cet élan, les grandes industries et certaines startups ont fait le choix de se doter d'un département de recherche et d'innovation. Le responsable de linnovation est à la tête de ce département et coordonne au quotidien les activités de son équipe. Ses compétences sont recherchées à partir de la compréhension d'un besoin jusqu'à la réalisation technique. De ce fait, il contrôle la mise en place des projets d'innovation et encadre la méthodologie utilisée.

Il est issu des milieux de la technologie et de la R&D (Recherche et Développement), des milieux du numérique, de la stratégie et du management. C'est un visionnaire qui anticipe et intègre les nouvelles technologies dans l'activité de l'entreprise (nouveaux produits et services proposés). Voilà en quel sens il est utile sur les marchés concurrentiels. C'est donc à juste titre que cette fonction prend en compte les enjeux stratégiques, marketing, commerciaux et techniques de l'entreprise.

Quelles sont les activités et les missions d’un Responsable de l’innovation ?

Les décideurs sont bien conscients que chaque nouveauté dans la stratégie de l'entreprise est propice à l'acquisition d'un avantage concurrentiel d'une part et au développement d'une activité bénéfique sur le long terme d'autre part. Pour cette raison, il faut identifier et créer cette innovation.

En adéquation avec la stratégie de l'entreprise, le responsable de linnovation met en place des moyens, des processus, des routines pour encadrer les missions des ingénieurs, des inventeurs ou de n'importe quel membre du personnel. Par ces actions de management, il s'entoure et fait évoluer un corps de compétences qui permet de concevoir les services et les produits innovants. Les missions principales de ce responsable sont les suivantes :

  • Il guide son équipe pour élaborer une stratégie d'innovation en définissant les enjeux R&D de la structure ;
  • Il établit les axes de développement, encadre les recherches en cours et supervise les expériences ;
  • Il analyse les retours des équipes de terrain et évalue les performances économiques et financières des projets d'innovation ;
  • Il définit le budget à allouer pour chaque projet et étudie chaque ressource qui favorise la tenue de l'innovation ;
  • Il effectue une veille concurrentielle, sectorielle et technologique pour réussir dans la gestion des différents projets.

Pour acquérir les connaissances nécessaires à la réussite de cette fonction, il est indispensable de suivre des études supérieures. Les étudiants issus du cycle master sont les plus enclins à décrocher le poste. Parmi les diplômes qui ouvrent une porte sur ce poste, citons le master management de linnovation. Cette formation vous permet de comprendre l'innovation et de savoir l'anticiper, de mettre en place des stratégies adaptées à la réussite des projets d'innovation, etc.

Les compétences utiles à un responsable de linnovation sont entre autres son esprit curieux et aiguisé, son organisation, sa rigueur, sa promptitude à saisir les opportunités, sa faculté d'écoute, son bon sens de la communication, sa maîtrise des techniques de commercialisation, sa maîtrise de l'anglais et son ouverture d’esprit sur le monde.

Face à la complexité du métier aujourd’hui, il est devenu essentiel de suivre une formation post-bac de type master. Voici quelques-uns des programmes de master qui peuvent déboucher sur un emploi de responsable de l’innovation :

Selon la taille de l’organisation et le niveau d’expérience, un responsable de l’innovation peut s’attendre à un salaire mensuel brut oscillant de 1820 € à 4530 €, avec une moyenne autour de 2540 €.

Actualités

Publication le 05/12/2022 | MAJ le 05/12/2022

Dans l’optique de former des étudiants agiles et hybrides, la FLD (Faculté Libre de Droit) Lille va lancer le programme international Law and Finance dès la rentrée 2023. Cette nouvelle formation a été mise au point conjointement avec l’EDHEC. Les étudiants décrocheront un double diplôme international à la fin de leurs parcours.

Publication le 05/12/2022 | MAJ le 05/12/2022

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre dans de très nombreux secteurs, les entreprises mobilisent toutes leurs ressources pour attirer leurs meilleurs talents. Le DAF, historiquement concentré sur les chiffres, devient aujourd’hui une personne clé qui épaule la DRH pour le recrutement.

Publication le 01/12/2022 | MAJ le 01/12/2022

La mise en place d’un incubateur d’entreprises entre désormais dans la stratégie des grandes écoles. Ces structures offrent un accompagnement aux étudiants en fin de cursus qui ont des projets d’entreprises. Les futurs entrepreneurs bénéficient en effet des conseils et du mentorat des professionnels expérimentés afin d’assurer le succès et le développement de leurs projets.