Lobbyiste économique : tout savoir sur ce métier !

Au sein de certaines entreprises, le lobbyiste économique a un rôle majeur car il est l’intermédiaire principal entre les représentants de sa compagnie et les dirigeants politiques du pays. Il a donc pour objectif de défendre les intérêts des entreprises face aux diverses lois et règlementations en vigueurs ou en cours de préparation.

Apte à influencer et à se faire discret, il travaille le plus souvent auprès des élus afin de faire évoluer les lois dans l’intérêt de ses clients. Il doit également être capable de surveiller de près l’actualité parlementaire afin d’anticiper diverses menaces.

Pour atteindre son objectif, il prépare ses rencontres avec les dirigeants (personnalités politiques, fonctionnaires, élus locaux…) en se basant sur des éléments chiffrés grâce à ses recherches juridiques, sociales, culturelles ou encore économiques. Il partagera ensuite ces données lors de réunions ou de séminaires, en France ou à l’étranger.

Quel est le profil de compétences d’un Lobbyiste économique ?

Les profils souhaitant accéder à ce poste doivent s’assurer de leur capacité d’analyse, de synthèse et d’écriture. Par ailleurs, ils doivent posséder de solides connaissances en politique. Il est également essentiel pour eux d’avoir un certain pouvoir de persuasion et de communication. De plus, posséder un excellent carnet d’adresses est un atout majeur pour ce poste.

Le lobbyiste économique doit donc posséder de solides connaissances dans des domaines divers tels que la politique, l'économie, la finance ou encore la communication.

Par ailleurs, les personnalités visées pour ce poste sont les personnes naturellement charismatiques, sérieuses, motivées, organisées, ouvertes d’esprit, créatives, curieuse et impliquées.

L’une des formations conseillées pour pouvoir prétendre à ce métier est un master intelligence économique, mais certains autres cursus plus ou moins spécialisés peuvent être de très bons atouts également. Une formation master dans l’environnement, dans la politique, dans la géopolitique ou autres peuvent correspondre et donner aux diplômés les éléments importants pour se présenter sur ce secteur. Les recruteurs ratissent souvent large et se basent sur des critères qui leur sont propres.

Quelles sont les activités et les missions d’un Lobbyiste économique ?

Si la mission principale de ce métier est de défendre les intérêts de la compagnie pour laquelle il travaille, cela se divise en multiples tâches à effectuer au quotidien. Une chose primordiale est qu’il doit se mettre à jour régulièrement sur les nouveautés législatives et réglementaires en relation avec le secteur d’activité de son client. Puis, il a pour mission de faire pression sur le gouvernement afin de résoudre des litiges, représenter les intérêts de ses clients auprès des dirigeants afin de de leur énumérer les problématiques de son employeur, etc.

Le lobbyiste économique travaille généralement au sein d’agences de conseil, d’agences de lobbying, d’ONG ou d'entreprises diverses. Une autre possibilité qui s’offre à lui est de louer ses services à des indépendants. Son impact peut s’avérer être local, national voire européen et mondial, ce qui laisse une large étendue d’opportunités.

Concernant les secteurs, ils sont multiples et peuvent traiter de tous les sujets tels que l’agro-alimentaire, le pharmaceutique, les assurances, l’environnement ou encore les nouvelles technologies.

 

Quelles sont les filières et formations pour devenir Lobbyiste économique ?

Face à la complexité du métier aujourd’hui, il est devenu essentiel de suivre une formation post-bac de type master. Voici quelques-uns des programmes de master qui peuvent déboucher sur un emploi de lobbyiste économique :

Quel peut-être le salaire d’un Lobbyiste économique ?

Selon la taille de l’organisation et le niveau d’expérience, un lobbyiste économique peut s’attendre à un salaire mensuel brut oscillant de 2100 à 4000 , avec une moyenne autour de 3250 .

Quels sont les métiers connexes à un Lobbyiste économique ?

Actualités

Publication le 17/07/2024 | MAJ le 17/07/2024

Découvrez les nouveaux programmes d'Audencia pour la rentrée 2024, disponibles à Nantes et Paris. Explorez les différentes spécialisations et options d'alternance pour personnaliser votre parcours académique.

Publication le 16/07/2024 | MAJ le 16/07/2024

Marie-Christine Chalus, directrice de l’iaelyon school of management, a été nommée présidente du réseau IAE France, succédant à Eric Lamarque.

Publication le 15/07/2024 | MAJ le 15/07/2024

Découvrez le renforcement du partenariat entre EIGSI et Excelia Business School, visant à offrir des parcours académiques hybrides et diversifiés. Explorez les nouvelles opportunités de formation et de coopération internationale pour les étudiants.

Université Lumière Lyon 2 - Le pôle Finance et Banque, un pôle d'excellence à Lyon 2