expert d'assurances : tout savoir sur ce métier !

Le quotidien d'un travailleur expérimenté des assurances est entre autres axé sur l'évaluation des dégâts qu'entraîne un sinistre et l'estimation des pertes subies. Véhicules, marchandises, matériels, bâtiments, objets d'art, agriculture, finance, entreprise, etc., les domaines qui nécessitent l'intervention d'un expert d'assurances sont nombreux. Ce professionnel indique les circonstances qui ont conduit à un sinistre, en détermine les causes, dégage les responsabilités et lève un montant estimatif des dommages ou des préjudices entraînés. Son rôle est primordial car sans cette intervention, les victimes ne pourraient pas recevoir d'indemnisations. Voici ce qu'il y a à savoir sur ce métier.

Quelles sont les activités et les missions d’un expert d'assurances ?

Son intervention fait suite à la demande d'un client qui peut être une entreprise, un assureur, un particulier ou une administration. Toutefois, il peut exercer en libéral et créer son propre cabinet d'expertise. Peu importe son statut légal, ses missions consistent entre autres à :

  • Définir les causes du sinistre : il se rend sur les lieux du sinistre afin de vérifier les causes, les responsabilités et les termes de la police d'assurance relative à l'ouvrage endommagé. Cette visite lui permet de rassembler les preuves objectives qu'il portera à son dossier ;
  • Vérifier l'existence de possibles anomalies ou des malfaçons. Cela fait partie des contrôles qui visent à établir la véracité des preuves relevées d'une part et d'autre part à déceler qu'il ne s'agit pas d'une fraude ou d'une escroquerie à l'assurance ;
  • Dégager les responsabilités ;
  • Rédiger un rapport détaillé sur les résultats de l'enquête ;
  • Évaluer un montant à payer : pour y arriver, il quantifie les dommages matériels et trouve une compensation pour le préjudice moral. L'accord qu'il propose vise à satisfaire les demandes de l'assuré, tout en répondant aux clauses du contrat d'assurance.

Des compétences techniques avancées permettent à l'expert d'assurances de faire des propositions en matière de conseil et d'analyse pour les compagnies d'assurance. Grâce à cette expertise, l'évaluation de la prime d'assurance pourrait être revue à la hausse.

Pour exercer en qualité d'expert d'assurances, de nombreuses compétences sont requises. Notamment la faculté d'observation et d'analyse, facteur utile dans la recherche des causes d'un sinistre ou la reconstitution de faits au moment de la vérification de la cohérence des déclarations. Dans ce domaine, être impartial est un gage de confiance qui permet de rester objectif. Il faut également faire preuve de tact face aux différents interlocuteurs.

Dans la plupart des cas, ses sorties sur le terrain le placent en face des humains sinistrés. Il doit donc être un diplomate, alliant courtoisie et empathie afin de recueillir un témoignage cohérent malgré la détresse des victimes.

Sur un plan technique, il doit avoir une connaissance approfondie des assurances, des techniques d'estimation, des instruments d'évaluation et des procédures d'expertise. Il doit savoir mener des investigations et résoudre les conflits, être un bon négociateur, être organisé, etc.

Bien que ces professionnels devenus experts en assurance soient très souvent recrutés après l'obtention du master assurance, ils ne le sont pas aussitôt au terme de leur cursus universitaire. Cette fonction demande généralement d'engranger de l'expérience dans un domaine précis (santé, automobile, génie civil, etc.).

Quelles sont les filières et formations pour devenir expert d'assurances ?

Face à la complexité du métier aujourd’hui, il est devenu essentiel de suivre une formation post-bac de type master. Voici quelques-uns des programmes de master qui peuvent déboucher sur un emploi d’expert d'assurances :

Selon la taille de l’organisation et le niveau d’expérience, un expert d'assurances peut s’attendre à un salaire mensuel brut oscillant de 1600 € à 4300 €, avec une moyenne autour de 2300 €.

Actualités

Publication le 26/01/2023 | MAJ le 26/01/2023

Face à l’essor de la digitalisation, les compétences en intelligence artificielle, technologies de l’information et sciences des données sont cruciales. Or, les organisations peinent à trouver les talents nécessaires pour relever les défis et saisir les opportunités qu’offre ce monde numérisé. Le diplôme international lancé par ESSEC, CentraleSupélec et Columbia vise à former les futurs professionnels dans ces domaines.

Publication le 26/01/2023 | MAJ le 26/01/2023

Lors de la présentation de son plan stratégique SKY25, SKEMA Business School a annoncé l’ouverture prochaine de son école de droit. C’est désormais chose faite. En fin octobre 2022, le campus de la SKEMA Law School for Business a été inauguré à Belo Horizonte, au Brésil. Les étudiants seront formés au droit, en y associant les fondamentaux de la finance et du management.

Publication le 25/01/2023 | MAJ le 25/01/2023

Après une année 2022 marquée par une forte perturbation du supply chain ayant affecté de manière significative la croissance des entreprises industrielles, ces dernières comptent limiter les risques pour cette année. Selon un rapport d’étude publié récemment, plus de 4 entreprises sur 10 travaillant dans le secteur industriel envisagent d’augmenter les investissements dans la chaîne d’approvisionnement. Les dépenses d’investissement seront notamment consacrées au déploiement de solutions technologiques et à la diversification.