Directeur du développement : tout savoir sur ce métier !

Un directeur du développement fait le plus souvent partie des décisionnaires principaux dans une entreprise. Il reporte directement au PDG de la société et il assume des responsabilités multiples. Il joue un rôle important dans les directions que prend son organisation et il est en charge de la mise en place de divers projets d’importances variables, qui peuvent faire référence à tous les secteurs. Il s’agit d’un poste qui nécessite une capacité d’organisation, une polyvalence et une ouverture d’esprit supérieures à la moyenne.

Quelles sont les activités et les missions d’un Directeur du développement ?

Le directeur du développement occupe une grande partie de son temps à étudier le marché sous toutes ses coutures. Il doit d’une part connaître parfaitement l’entité pour laquelle il travaille et d’autre part avoir un regard aiguisé sur le marché sur lequel elle évolue. C’est de cette manière qu’il sera capable de déceler les opportunités et les menaces du secteur, pour les mettre en face des forces et des faiblesses de son entreprise. Il doit également mettre en place des processus de veille concurrentielle de manière à anticiper les prochains choix de la concurrence et à prévoir des réponses adéquates.

Une fois que ces études ont fait ressortir des opportunités cohérentes avec les moyens, la politique et les ressources de l’entreprise, le rôle du directeur du développement est de proposer des solutions d’évolution dans divers secteurs. Il peut être amené à traiter des projets de développement financier, des projets de lancement de nouveaux produits pour répondre à de nouvelles problématiques, des projets d’amélioration des méthodes de production et bien d’autres secteurs encore. Il peut s’inspirer de ce qu’il voit fonctionner dans le pays ou à l’étranger, mais il peut également se baser sur ses connaissances et sur sa créativité. Pour ce faire, il est en contact constant avec les équipes techniques, celles en charge de la communication et celles qui gèrent les finances de manière à garder une image globale de l’entreprise fidèle à la réalité.

Lors de la préparation des projets, il devra proposer des budgets et faire en sorte de les respecter une fois que les hostilités seront lancées. Il joue donc un rôle important dans la gestion des finances en rapport avec le développement, tâche pour laquelle il fera souvent appel au service financier pour des confirmations, des questions et autres précisions.

Quel est le profil de compétences d’un Directeur du développement ?

Pour devenir directeur du développement, il faut des connaissances profondes en géopolitique, en économie, en finance et dans bien d’autres disciplines encore. Les projets desquels s’occupe le directeur peuvent être tellement variés qu’il se doit d’avoir une culture générale solide et des bases dans de nombreux secteurs. L’aspect juridique fait également partie intégrante de ses préoccupations. Il devra donc attester de réelles connaissances en droit, si possible spécialisées dans le secteur de l’entreprise.

En tant que coordinateur de nombreux projets de développement, il sera très souvent amené à échanger avec tous types de corps de métiers et à diriger des équipes éclectiques. Sa capacité à manager des collaborateurs sera donc mise à rude épreuve. Il doit être capable de faire passer ses idées de manière claire et précise, à l’écrit comme à l’oral. Il doit également faire preuve d’aisance dans la négociation, que ce soit avec des collaborateurs, des fournisseurs, des entreprises partenaires voire la direction de l’entreprise lorsqu’il aura besoin de ressources en particulier pour des projets précis. Le rapport humain est un des points centraux de son travail et il doit pouvoir s’adapter à toutes sortes d’interlocuteurs.

Il doit aussi être capable de développer et d’entretenir un réseau de qualité, tant en termes de prestataires individuels que d’entreprises partenaires. Il doit savoir s’entourer des meilleurs pour répondre aux besoins de ses divers projets et créer une relation de confiance avec eux.

On l’a évoqué rapidement, l’étude du marché et la veille concurrentielle internationale sont des points centraux du poste de directeur du développement. Pour être capable de mener ces études efficacement sans se soucier des frontières, la maitrise de langues étrangères peut devenir primordiale. L’anglais en tant que langue des affaires est de toutes manières un must, que ce soit pour communiquer avec des équipes à l’étranger ou pour se pencher sur le marché anglophone qui fait partie des plus importants de la planète. De bonnes bases dans d’autres langues comme l’espagnol, le mandarin ou autres seront toujours appréciées et peuvent devenir très importantes en fonction des entreprises et des projets d’évolution.

De réelles capacités d’organisation et de priorisation font également partie des traits importants dans le quotidien d’un directeur du développement. Les projets peuvent être si vastes et variés qu’il est facile de se laisser noyer par les appels, les mails et autres sollicitations. Il faut être capable de choisir les tâches qui méritent du temps et de l’attention et de remettre à plus tard les missions secondaires.

Quelles sont les filières et formations pour devenir Directeur du développement ?

Face à la complexité du métier aujourd’hui, il est devenu essentiel de suivre une formation post-bac de type master. Voici quelques-uns des programmes de master qui peuvent déboucher sur un emploi de directeur du développement :

Quel peut-être le salaire d’un Directeur du développement ?

Selon la taille de l’organisation et le niveau d’expérience, un directeur du développement peut s’attendre à un salaire mensuel brut oscillant de 1700 € à 4500 €, avec une moyenne autour de 2500 €.

Quels sont les métiers connexes à un Directeur du développement ?

Voici quelques métiers connexes à un directeur du développement:

Vous souhaitez en savoir +
sur le classement Eduniversal ?