contrôleur de gestion: tout savoir sur ce métier !

Certaines données sont nécessaires pour assurer le pilotage opérationnel et stratégique de l'entreprise, notamment le résultat des analyses économiques et financières. En cas de besoin, les dirigeants se tournent vers le contrôleur de gestion, qui leur fournit les précieuses informations nécessaires. Dans ce sens, il accompagne la classe dirigeante dans la prise de décisions. Mais, quelles sont ses missions ? Quelles compétences doit-il posséder ? Quel est son profil ? Nous vous informons sur ce qu'il y a à savoir.

Quelles sont les activités et les missions d’un contrôleur de gestion ?

Rattaché au département financier, c'est un professionnel qui maîtrise autant les chiffres que les lettres. Ses missions sont basées sur deux actions principales : l'analyse et la prévision.

Dans un élan prévisionnel, il aide à la définition des objectifs que l'entreprise se fixe, conçoit un plan à court, moyen et long terme, participe à l'élaboration du budget pour l'année suivante en collaboration avec les différents métiers présents dans l'entreprise, prépare les principaux états financiers valables sur trois ou cinq ans en se basant sur les rapports de l'exercice en cours et les objectifs fixés par la direction générale, etc.

En fait d'analyse, il traque toute information susceptible de modifier le résultat escompté et les traduits en contenu financier, rédige des extraits de commentaires sur l'activité de l'entreprise, établit mensuellement les résultats de performance par l'étude des différences entre les objectifs, le budget et les résultats réels. Etc. Il regroupe, analyse et résume les données budgétaires issues des centres de profit et département opérationnels, construit un tableau qui intègre les éléments budgétaires dans le suivi des objectifs mensuels et trimestriels, conçoit la mise en place des outils de reporting à l'attention de la direction générale, garanti la stabilité en mettant en place des procédés de gestion et d'optimisation du flot d'informations financières, veille au respect des procédures, etc.

Autrement dit, dans ses missions, le contrôleur de gestion utilise les éléments chiffrés, comme les données commerciales, pour définir les stratégies et fixer les objectifs (niveau de production attendu, ressource à mettre en œuvre et autres). Si dans une grande entreprise son rôle est parfois cantonné au budget, il va souvent plus loin dans une PME. Ses attributs vont de la conception budgétaire à la supervision comptable, entraînant au passage l'optimisation du système d'information, l'analyse, le suivi et le reporting.

Quel est le profil de compétences d’un contrôleur de gestion ?

Réussir dans cette tâche demande des compétences sérieuses et précises. Il est constamment en relation avec les comptables et les autres professionnels opérationnels, ce qui nécessite de bonnes aptitudes relationnelles. Il doit être capable de gérer le stress qu'engendre le travail en situation d'urgence, résister à la pression et rester organisé. Le contrôleur de gestion s'adapte aux innovations en matière de normes comptables qui évoluent sans cesse. Il est de nature curieuse et reste ouvert aux autres métiers qui composent l'entreprise.

S'il existe quelques recrutements à partir d'un Bac +2 ou d'une licence, ce poste nécessite souvent un bagage académique de niveau Bac +5, couronné par exemple par la validation du master contrôle de gestion. C'est un cursus ouvert aux étudiants en provenance du cycle licence, diplômé des filières contrôle de gestion, finances, comptabilité et gestion, contrôle de gestion, comptabilité-contrôle-audit, etc.

Quelles sont les filières et formations pour devenir contrôleur de gestion ?

Face à la complexité du métier aujourd’hui, il est devenu essentiel de suivre une formation post-bac de type master. Voici quelques-uns des programmes de master qui peuvent déboucher sur un emploi de contrôleur de gestion :

Quel peut-être le salaire d’un contrôleur de gestion ?

Selon la taille de l’organisation et le niveau d’expérience, un contrôleur de gestion peut s’attendre à un salaire mensuel brut oscillant de 1730 € à 4570 €, avec une moyenne autour de 2540 €.

Actualités

Publication le 26/01/2023 | MAJ le 26/01/2023

Face à l’essor de la digitalisation, les compétences en intelligence artificielle, technologies de l’information et sciences des données sont cruciales. Or, les organisations peinent à trouver les talents nécessaires pour relever les défis et saisir les opportunités qu’offre ce monde numérisé. Le diplôme international lancé par ESSEC, CentraleSupélec et Columbia vise à former les futurs professionnels dans ces domaines.

Publication le 26/01/2023 | MAJ le 26/01/2023

Lors de la présentation de son plan stratégique SKY25, SKEMA Business School a annoncé l’ouverture prochaine de son école de droit. C’est désormais chose faite. En fin octobre 2022, le campus de la SKEMA Law School for Business a été inauguré à Belo Horizonte, au Brésil. Les étudiants seront formés au droit, en y associant les fondamentaux de la finance et du management.

Publication le 25/01/2023 | MAJ le 25/01/2023

Après une année 2022 marquée par une forte perturbation du supply chain ayant affecté de manière significative la croissance des entreprises industrielles, ces dernières comptent limiter les risques pour cette année. Selon un rapport d’étude publié récemment, plus de 4 entreprises sur 10 travaillant dans le secteur industriel envisagent d’augmenter les investissements dans la chaîne d’approvisionnement. Les dépenses d’investissement seront notamment consacrées au déploiement de solutions technologiques et à la diversification.