Commissaire aux Comptes : tout savoir sur ce métier !

Le commissaire aux comptes a plusieurs cordes à son arc. De l’analyse comptable, à la stratégie de financement jusqu’au montage juridique, il doit maîtriser toutes ces notions ainsi que les logiciels de comptabilité et les analyses mathématiques. Son principal objectif est de vérifier la régularité et la sincérité des comptes, qu’il s’agisse du bilan ou des comptes de résultats. En cas d’anomalie, il a pour mission d’en avertir le conseil d’administration, les actionnaires voire dans certains cas le procureur de la République. Bien qu’étant parfois au sein d’une entreprise, il agit généralement en tant qu’indépendant.

Quelles sont les activités et les missions d’un Commissaire aux Comptes ?

Les missions d’un commissaire aux comptes sont variées et abordent différentes thématiques. Tout d’abord, il doit s’informer de l’environnement de l’entreprise, analyser la globalité des documents financiers et des comptes de cette entité afin de mener son enquête et contrôler la régularité de ces informations.

S’il découvre des irrégularités lors de ses analyses, il a pour mission de les rapporter au conseil d’administration afin d’éviter une sanction civile voire pénale. Concernant les irrégularités, il peut s’agir de détournement de fonds ou de fausses factures par exemple. Cela lui permettra de certifier que ces comptes sont conformes aux principes comptables ou alors de refuser leur certification.

Son domaine d’application est large étant donné que la loi impose à de nombreuses sociétés anonymes de nommer un commissaire aux comptes. Pour donner quelques exemples, il peut intervenir en tant qu’indépendant dans des cabinets tels que des cabinets d’audit, des sociétés de commissariat aux comptes ou des cabinets d’expertise-comptable.

Quel est le profil de compétences d’un Commissaire aux Comptes ?

Pour pouvoir prétendre au poste de commissaire aux comptes, il faut prendre en compte certains prérequis. Ces profils doivent avoir de solides bases en règles de comptabilités et juridiques. Cela s’explique du fait que ses missions sont essentiellement d’ordre légal et demandent une connaissance poussée des règles et des normes professionnelles.

Concernant sa personnalité, ce spécialiste doit avoir de très bonnes capacités relationnelles et il se doit de savoir analyser et mesurer les risques aisément. Évidemment, il est indispensable pour cet emploi d’aimer les chiffres et de faire preuve d’une grande minutie.

Étant donné que les entreprises lui confient leurs données les plus confidentielles, il est dans l’obligation d’être intègre et discret. Le cas échéant, sa responsabilité pénale peut être engagée.

Les profils souhaitant exercer ce métier ont comme possibilité de suivre un master audit.

Lors de leur entrée sur le marché professionnel, il leur sera conseillé de demander à la CNCC (Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes) de les affilier, ce qui leur permettra d’être intégrés à une liste mise à disposition des entreprises. Le carnet d’adresses d’un commissaire aux comptes va s’élargir au fur et à mesure, lui offrant diverses opportunités. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle certains décident de créer leur propre cabinet après quelques années d’expérience.

Quelles sont les filières et formations pour devenir Commissaire aux Comptes ?

Face à la complexité du métier aujourd’hui, il est devenu essentiel de suivre une formation post-bac de type master. Voici quelques-uns des programmes de master qui peuvent déboucher sur un emploi de commissaire aux comptes :

Quel peut-être le salaire d’un Commissaire aux Comptes ?

Selon la taille de l’organisation et le niveau d’expérience, un commissaire aux comptes peut s’attendre à un salaire mensuel brut oscillant de 2100 à 4600 , avec une moyenne autour de 3000 .

Actualités

Publication le 06/12/2022 | MAJ le 06/12/2022

L’Académie du métavers à Nice, qui a choisi de s’implanter au sein du CCEI (Centre Européen d’Entreprises et d’Innovation) de la ville, a ouvert ses portes le 5 décembre dernier. L’école propose une formation gratuite aux technologies de métavers et immersive. La première promotion compte 20 apprenants qui seront formés au métier de concepteur développeur d’applications immersives. Le projet a été initié par Méta en partenariat avec Simplon.Co, la Métropole Nice-Côte d’Azur et la Région Sud.

Publication le 05/12/2022 | MAJ le 05/12/2022

Dans l’optique de former des étudiants agiles et hybrides, la FLD (Faculté Libre de Droit) Lille va lancer le programme international Law and Finance dès la rentrée 2023. Cette nouvelle formation a été mise au point conjointement avec l’EDHEC. Les étudiants décrocheront un double diplôme international à la fin de leurs parcours.

Publication le 05/12/2022 | MAJ le 05/12/2022

Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre dans de très nombreux secteurs, les entreprises mobilisent toutes leurs ressources pour attirer leurs meilleurs talents. Le DAF, historiquement concentré sur les chiffres, devient aujourd’hui une personne clé qui épaule la DRH pour le recrutement.