TOP 10 2016 - Master Qualité

Voir

Légende

  • Interview vidéo du responsable du programme

  • Informations détaillées / Plaquette du programme

  • Demande d'informations complémentaires

  • La formation est, de façon certaine, totalement ou partiellement financée par une entreprise d’accueil (long stage alterné conventionné, contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation).



Partagez ce classement
Interview de Stéphane KLEINHANS
Responsable de ISMQ - Management par la Qualité de KEDGE Business School

« LA Qualité n’existe plus : Excellence Opérationnelle, Développement Durable, Intégration des Systèmes QSHE, « Management du Changement » l’ont diluée en myriades de démarches « qualités » particulières : qualité appliquée aux services, aux produits, aux projets, qualité de vie au travail, etc.

Dans l’aéronautique, on privilégiera les « First Article Inspections » et l’approche « facteurs humains ». Un Centre Hospitalier impliquera ses équipes dans les « parcours patient » en s’appuyant sur le Compte Qualité.

Une PME dans l’agroalimentaire s’inscrira dans le « Supply Chain Quality Management ».

Une banque cherchera les synergies entre qualité et contrôle interne.

Et tous feront du « benchmarking ».

Si la Qualité moderne change de forme, elle demeure cette discipline pourvoyeuse de sens que Taiichi Ohno, le fondateur du système Toyota, résumait ainsi : « Il faut partir du besoin ». Les  principes de management de la qualité en sont le dénominateur commun : orientation client, approche participative, pilotage par processus transverses, amélioration.

Se former à la qualité, c’est acquérir les savoir-faire et savoir-être managériaux pour s’ouvrir à une carrière variée et évolutive : auditeur, consultant, manager, coach, dirigeant, tant il est vrai qu’il n’y a pas d’organisation pérenne sans stratégie ni de stratégie sans approche qualité. »